Barbe Bleue d’Amélie Nothomb ou  » Un Conte 2.0″ !

https://i2.wp.com/i1290.photobucket.com/albums/b531/thegirlsonfire/Photobucket%20Desktop%20-%20HAYOUTE-PC/The%20Girls%20On%20Fire%20Blog/IMG_3731-1.jpg

Girl,

Il y a quelques semaines, je m’inscrivais aux « Matchs de la Rentrée Littéraire 2012 » organisé par le site Priceminister, pour recevoir un livre et en rédiger une « critique ».

Exceptionnellement, pas de Franglish par respect pour M’ssieur Molière.

Je n’ai lu aucune critique préalablement à la rédaction de mon article et je suis CONTRE la féminisation des mots donc, je ne travestirai pas mes mots.

*****

L’Histoire :

Saturnine répond à une annonce de location « miraculeuse » : dans un Hotel Particulier du VIIème arrondissement de Paris, une chambre de 40m2, pour un loyer de 500 euros, ménage et repas compris.

Arrivée dans la salle d’attente, Saturnine apprend que huit femmes ont été locataires de cette chambre et qu’elles ont toutes « disparues » ..

De toutes les postulantes, le propriétaire la choisit elle. Il pose une condition essentielle à son contrat de location : l’interdiction d’entrer dans la « chambre noire ». Pourtant la porte de cette pièce reste ouverte..

Saturnine est un jeune professeur de 25 ans, fraîchement débarquée à Paris de sa Belgique natale. Malgré ses origines sociales modestes, Saturnine est racée. 

Jeune fille de son temps, elle est cultivée, intelligente et sensible à la Justice et à l’Equité. Digne et fière, elle a du caractère.

« Don Elemirio Nibal Y Milcar », le propriétaire, est âgé de 44 ans et issu de l’aristocratie espagnole.

Totalement ancré dans un monde qu’il s’est crée, il rejette toute vie extérieure excepté, sa colocataire. Il a une conception fantaisiste de la vie, des relations humaines et de l’amour. Pour lui,  « la colocataire est la femme idéale ».

A compter de son installation, un rituel s’installe : chaque soir, ils se retrouvent autour d’un repas arrosé du meilleur champagne pour s’affronter sur leurs idées. Chaque soir, l’un d’eux remporte le duel.

Doté d’un physique plutôt ingrat, totalement fou, insupportable, Don Elemirio n’en reste pas moins extrêmement charmant et séducteur. Il s’amuse énormément de voir Saturnine, cette jeune fille innocente, lutter telle une proie prise dans ses filets.

D’abord agacée, Saturnine tombe dangereusement sous son charme. Mais elle n’en oublie pas son objectif pour autant : que sont devenues les huit femmes disparues?

Saturnine se retrouve face à elle même. Jusqu’où ira-t-elle pour s’opposer à lui ? Jusqu’à devenir lui même ?

L’intrigue tout entière réside dans ce face à face entre la jeune fille et cet être diaboliquement séduisant et qui réussi le tour de force de renverser ce duel en un face à face avec elle-même et sa propre morale.

Ce que je pense de l’histoire :

C’est un conte fantastique des temps modernes, qui interroge le sens de la morale. Je précise que l’auteur s’inspire du conte originel  « Barbe Bleue ».

Amélie Nothomb revisite les « codes » de ce conte : Barbe Bleue est humanisé et Saturnine détient, seule, la clef de sa délivrance.

Don Elemirio est une allégorie légère du Diable mais il inspire de la sympathie par ses « délires » et sa fantaisie totalement ubuesqueOn est loin du barbarisme et de la cruauté du Barbe Bleue d’origine, qui a tout d’un Ogre. 

Saturnine, quant à elle, est courageuse et audacieuse. Elle ose s’opposer à son « tortionnaire moral » et surtout, elle agit.

Pour autant, le livre se termine sans jugement de l’auteur. A-t-elle bien agit? Ou s’est-elle comportée selon les préceptes de son rival ?

Le libre choix est laissé au lecteur, ce que j’apprécie. Je déteste les auteurs-moralisateurs. 

La seule scène extérieure est la scène finale; la dernière image du Livre. Saturnine est mise sous la Lumière : celle du choix du lecteur.

Cette version du conte originel me plaît : Amélie Nothomb nous offre le face à face qui lui manquait et dote, enfin, la « femme » d’esprit et d’audace ! 

Je ne m’attendais pas à l’épilogue ; ayant dans l’esprit le conte d’origine, dont le dénouement est tout autre. Le suspens est bien conservé et la surprise est totale : c’est une belle réussite de l’auteur.

Ce que je pense de l’écriture et du style de l’ouvrage :

Je l’ai lu avec plaisir et empressement. En deux soirs : je l’ai terminé.

L’écriture est simple, fluide et il y a beaucoup d’humour. Le livre est presque exclusivement constitué de dialogues. Les références culturelles (Le très controversé et sublime « Cantique des Cantiques ») et historiques ne sont pas trop présentes.

Il est de ce fait très facile à lire et très rapidement. C’est donc un livre accessible à tous.

Les dialogues se concentrent sur les relations humaines : l’amour, la vie de couple, l’existence, le meurtre. Mais de façon légère : ce n’est pas non plus un conte philosophique.

Cependant, je ne le classerai pas dans les ouvrages indispensables d’une bibliothèque. Il est agréable mais n’a rien de transcendant.

Étrangement, cette version m’a plus fait « penser » à l’un de mes romans préférés « Le Maître et Marguerite » de Mikhael BoulgaKov, qu’au conte d’origine. A cette différence près qu’il s’agit d’un Chef d’Oeuvre parmi les Chefs d’Oeuvre.

Puisque je dois « noter » ce livre, je précise être une grande lectrice d’ouvrages beaucoup plus soutenus. Je lui mets une note de 13/20.

En conclusion, je recommande ce livre, comme lecture « détente », pour un lectorat jeune ou d’un niveau moyen.

Vous pouvez trouver ce livre sur le site de Priceminister : ici .

Et vous, vous en avez pensé quoi ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

21 réflexions sur “Barbe Bleue d’Amélie Nothomb ou  » Un Conte 2.0″ !

  1. Tu vois que tu as réussi à le rédiger ton article 😀 Et il est top ! Parfois les critiques ça peut être .. barbant, mais de toute façon, quand tu parles où quand t’écris que ce soit sérieux, drôle ou what else, je suis toujours toute ouïe !
    J’ai jamais lu de bouquins de Nothomb… Et comme tout le monde à chaque fois semble outré, ça m’a pas donné envie DU TOUT de le lire… (Plus j’entends parler d’un truc, plus un dégout totalement étrange se développe chez moi… Genre les boxs beauté, elf, body shop…)

    MAIS PUTAIN, tu m’as donné envie de le lire. Je vais t’appeler la Godess On Fire ;D

    xoxo ♥

    PS : j’ai fini les nouilles, et j’ose pas jeter le paquet. I am crazy.

    1. Ma Neenouille que je Love : Mille ThanKs !! Ouiiii : j’ai enfin réussi à écrire ma revue en essayant de ne pas trop être barbante !!
      Nothomb est un auteur particulier et c’est vrai qu’elle a l’art et la manière d’agacée ..
      Mais là, c’est un tout autre style, pour tout public !
      MDR !! Le surnom me plait grave 😀
      Pour les Nouilles : t’es folle ! Jette le !!! Mais prends le en photo d’abord ;D
      J’te Kiss ♥♥♥

  2. Ta critique est vraiment super ma belle, très bien écrite, nuancée et insiste sur les points clés (histoire, style) ; et j’aime beaucoup cette idée de comparer en faisant appel à d’autres oeuvres (pour le coup celle de Boulgakov) plutôt qu’au conte d’origine. Je n’ai pas lu le livre de Nothomb mais si je le lis je te dirai si je te rejoins sur l’analyse !
    Des bisous pleins

    1. Merci jolie Crayon ^^ Ca me touche beaucoup et je suis ravie que cela vous plaise ♥♥♥
      J’ai essayé de vous faire une critique pas trop barbante puisque vous n’avez pas l’habitude d’en lire ici !
      Je lis beaucoup du coup, j’en arrive à comparer des livres :O
      Mais BOULGAKOV est un génie : j’ai lu tous ses livres !!
      Je serai ravie de lire ta critique du conte de Nothomb
      Biz ma belle ♥♥♥

  3. Et bien dis donc bien Girl on Fire a plein de faces cachées !!! Superbe critique, tu as attisé ma curiosité ! J’ai découvert Amélie Nothomb avec Le Fait du Prince et je dois dire que j’y allais à reculons et franchement ça se lit plutôt bien, ce n’est certes pas de la grande littérature mais j’aime bien les fins déroutantes qu’elle donne à ses romans.

    1. Merci Mademoiselle ^^ Ca me touche vraiment ! C’est clair qu’Amélie Nothomb a de quoi rebuter mais c’est son style.. Dans Barbe Bleue, elle est simple et ça change ! Je te rejoins sur les fins : là encore, elle m’a surprise 😀 Bizzzz ma belle

    1. Oui c’est clair : elle a un côté déjantée ! mais ce n’est pas mon auteur préféré ! A dire vrai, j’aurai du mal à choisir entre Boulgakov, Stefan Sweig et Dostoïevski !! Oui : je suis Fan de littérature russe 😀 Bizzzzzz

  4. Il faut que je rédige mon article dès que j’ai un moment, j’ai adoré ce livre, j’ai trouvé le style fluide et très agréable, et j’ai énormément apprécié l’histoire que j’ai trouvé originale !

    1. Oui, son style pour ce livre est léger : c’est agréable ! Mais moi, je savais qu’elle revisité le conte donc, ce n’est pas l’histoire que j’ai trouvé originale mais sa vision de l’histoire et sa fin ! Je suis ravie que cela t’ait plut ^^ Bizz et à très vite : j’ai hâte de lire ta critique ;D

  5. Super article, j’ai adoré ta critique ça donne envie de lire ce livre! J’aime beaucoup le style d’écriture d’Amélie Nothomb en plus, je sais quoi ajouter sur ma liste de noël 🙂
    Bisous ma belle

    1. Merci Amélie ♥♥♥ Je suis ravie que ma critique te plait ^^ Par contre, il est à 16,50 euros quand même ! Mais tu peux le trouver sur le site Priceminister à moitié prix. Pour moi, ce livre très sympa certes, ne vaut pas 16,50 euros ! Biz ma bellissima 😀

  6. Ta critique est très bon! J’adore ce concept de faire une version moderne aux contes classiques. Est-ce que tu as pu lire ce livre si vite parce qu’il t’a vraiment plu ou bien parce qu’il est tout petit?

    1. Merci ma Kareen ! Alors : je lis très vite car je lis beaucoup mais le livre est facile, écrit en gros caractère donc, je pense que tout le monde le lira vite!
      Moi aussi j’aime bien quand on revisite les contes et surtout quand la fille a un autre rôle que d’attendre le prince charmant ! Je t’envoie un mail ma belle Bizzz

  7. Je vais essayer de lire ce livre, toutes les chroniques que j’ai pu en lire m’ont donné envie d’y jeter un coup d’oeil. J’étais une grande lectrice de Nothomb et je me suis lassée de son style

    1. Hello Girl ^^ Je t’assure que là, c’est un style différent et effectivement, qui repose par rapport à son style habituel !
      Par contre, je ne mettrais pas 16,50 euros dans ce bouquin ! 9 euros : ça passe encore :O Biz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s